Facing en point de vente et référencement Google : quelles différences?

Le référencement naturel consiste à positionner son site sur les mots clés stratégiques de la SERP de Google alors que le merchandising et le facing agissent en point de vente. Voici un petit jeu pour comprendre les distinctions.

Comment distinguer le référencement et le facing dans la vente en point de vente ?

Dans les magasins, de nombreux professionnels se chargent d’optimiser la surface de vente pour que le visiteur puisse se transformer en acheteur plus aisément. De Fait, l’enjeu consiste à apporter le bon produit au bon endroit. En outre, le facing joue un rôle primordial dans l’élaboration d’un plan merchandising congruent. Cette disposition va depuis l’implémentation même du magasin jusqu’à l’installation de chaque produit dans le rayon en fonction du nombre de facing.
En d’autres termes, il devient difficile de positionner tous les produits, ce qui implique aux responsables des achats d’étudier les surfaces disponibles avant d’élaborer un plan de marchéage.

À cela, on peut considérer qu’un visiteur qui cherche un produit se comporte de la même manière qu’un robot d’exploration. Si celui-ci ne trouve pas ce qu’il recherche, il s’en va sans rien acheter. C’est à peu près la même chose.

Pour détecter les typologies de produits candidats à son implémentation, plusieurs points de vente se déterminent en H1, H2, ou H3. Curieusement, ce langage s’applique aussi au SEO.

Si le facing joue un rôle considérable dans le roi d’un point de vente, on peut aussi le retrouver dans le domaine du référencement naturel. En effet, la visibilité compte tout autant pour un produit en vente sur le Net que dans un point de vente.

Quelles sont les distinctions entre le référencement naturel et le merchandising ?

Pour synthétiser tout cela, on constate que les professionnels du web emploient largement le langage des merchandiseurs. En effet, on peut très bien attribuer le facing à un professionnel du marketing qui examine les URL optimisées. Toutefois, une différence subsiste. La Serp de Google par exemple n’accueille que dix URL par page et par résultat, alors qu’un magasin de grande surface peut compter jusqu’à 200 000 références. Ce résultat signifie qu’il apparait plus difficile sur Google de faire sa place.

Autre similitude, les produits incontournables.
Dans un magasin, certaines références apparaissent nécessaires pour ouvrir ses portes. Le Nutella et le coca-cola ne peuvent manquer à l’appel. Il semble inimaginable qu’un tel produit n’apparaisse pas dans le facing du rayon.

Cette situation se retrouve dans la recherche d’un hôtel dans une ville déterminée. En effet, je vous invite à effectuer une requête de ce type et vous constaterez beaucoup de plate-forme de réservation internationale trust les résultats de recherche. Concrètement, il n’est quasiment plus possible de trouver un hôtel sur ces requêtes.

Pour les professionnels du Search, il n’est plus de doute que de nombreuses marques aux moyens considérables finissent par prendre tout le facing du rayon. De ce fait, il appartient aux dirigeants d’entreprise de prendre les mesures aujourd’hui, s’ils ne veulent pas voir une éventuelle plate-forme prendre la place sur leur marché.